Raphaël Liogier : « Tout le fantasme de la masculinité est la possession de cet objet. L’acte physique devient en quelque sorte la signature du titre de propriété apposée sur le corps de la femme. » (1/3)

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close